ALEXANDRE JULITA, violoniste

Violoniste au parcours atypique alternant musique classique, jazz, improvisation, musique contemporaine et musique du monde.

À la suite d’études de violon « classique » auprès de Nathanaëlle Marie-Garac, Christophe Poiget, Arianne Granjon, Maryvonne le Dizes et Jacques Ghestem, Alexandre Julita est très rapidement attiré par la musique de chambre. Il travaille alors avec le quatuor Parisii et décide de créer en 2006 un quatuor à cordes « Ponticello » avec des musiciens qu’il connait depuis de nombreuses années (en 2017 ce quatuor est toujours présent sur scène dans un répertoire allant de la musique classique au jazz).

Très vite Alexandre élargie son répertoire de violoniste à la musique contemporaine et rencontre Edith Canat de Chizy, François Rossé, Philippe Hersant, Thierry Pécou, Bruno Giner. Ce dernier lui dédicace avec Ophélie Julita « Oxphale », (création au Cdmc, Philharmonie de Paris). Depuis 2014 il se produit également dans un programme avec des oeuvres incluants la transformation du son en temps réel (MAX MSP).

Parallèlement à sa formation « classique », il étudie l’improvisation et le jazz avec Pierre Blanchard, Guillaume Roy, Dominique Pifarely et Didier Lockwood.

Après un premier groupe jazz « Yttria quintet », il forme en 2009 un ensemble réunissant musiciens classique et jazz, « Swingendo », autour d’un spectacle musical « Hollywood Gershwin! ». Résolument attiré par le jazz contemporain et l’improvisation libre, il créer en 2014 un quartet et sort un premier disque « Imaginary Broadway » Musea Records / récompense « Oui » de Culture jazz / Lauréat Bleu Triton 2016.

En 2017 il présente au sein de la saison du « Théâtre Sénart » (Scène Nationale de Sénart), un nouveau projet « Rivers to the Sea » avec dix nouvelles compositions autour des poésies de l’américaine Sara Teasdale. Ce Septet est composé d’excellents musiciens de la scène jazz actuelle dont la chanteuse Elise Caron.

Cette même année il réalise en duo avec Richard Bonnet (guitare) une musique autour du film « La fille de l’eau » de Jean Renoir.

Il aime la musique qui invite au voyage, ce qui l’amène à se produire un peu partout en France et en Allemagne, Suisse, Italie, Russie, Azerbaidjan et avec un ensemble jazz-musique du monde « Silsila ».

Alexandre Julita est aussi directeur artistique du collectif Sospontendo (musiciens classique et jazz) et du Festival « Sons Mêlés ». Il enseigne également au conservatoire de Clichy la Garenne (92).